Partenaires

Fondateurs

Au Québec

Le Chantier de l’économie sociale

Il promeut l’entrepreneuriat collectif comme partie intégrante de l’économie plurielle du Québec. Son activité internationale lui a permis de développer un réseau de plus de 4000 contacts.

Territoires innovants en économie sociale et solidaire

Le TIESS regroupe des acteurs de l’ÉSS, du développement territorial, de la recherche et de l’enseignement. Il repère, éclaire et systématise les innovations des organisations de l’économie sociale afin d’en favoriser la diffusion et l’appropriation.

Karl Polanyi Institute of Political Economy

L’institut de l’Université Concordia contribue aux débats sur les politiques publiques et sur les stratégies de développement alternatives et innovantes.

La Ville de Montréal

La Ville de Montréal a fait de la créativité son moteur économique, social et culturel, et accueille un nombre toujours plus grand d’initiatives innovantes d’économie sociale. En 2016, la Ville a co-organisé le Forum mondial de l’économie sociale.

A Séoul

Seoul Metropolitan Government

L’économie sociale est un des axes majeurs du développement territorial de Séoul. Depuis 2012, un écosystème durable s’est développé et le nombre d’entreprises d’ÉSS est passé de 340 à plus de 2 800

Seoul Social Economy Center

Le Seoul Social Economy Center est le point d’entrée des écosystèmes de l’économie sociale dans la ville. Il propose notamment des espaces de bureaux et de rencontres, ainsi qu’un centre de formation.

Karl Polanyi Institute Asia

KPIA a pour objectif d’augmenter l’influence de Karl Polanyi et de générer un dialogue et des projets de recherche sur l’économie sociale en Corée et en Asie.

Seoul Social Economy Network

Le réseau d’économie sociale de Séoul pour objectif d’ancrer l’ÉSS dans toute la Corée, à travers le tissage de réseaux et l’élaboration de politiques publiques. Il a joué un rôle essentiel dans la construction d’une gouvernance public-privé à Séoul.

En Catalogne

Ville de Barcelone

La Ville de Barcelone voit l’ÉSS comme un pilier pour la construction d’un nouveau modèle économique. Son plan d’appui à l’économie sociale se déploie selon six axes stratégiques ambitieux, pour l’égalité des territoires.

 

Au pays basque

Ville de Bilbao

L’ÉSS et l’innovation sont deux priorités pour Bilbao qui développe des politiques pour construire une ville plus inclusive. La ville sera l’hôte du prochain forum mondial de l’économie sociale en 2018.

Ville de Mondragón

L’histoire de Mondragón est intimement liée à l’essor du groupe coopératif du même nom, 7e groupe industriel d’Espagne et premier employeur du pays basque. La ville est une référence internationale pour le mouvement coopératif.

Le groupe LKS

LKS est un des leaders espagnols du service aux entreprises. Il fait partie de la division de conseil et d’ingénierie de Mondragón, qui compte 239 entreprises, plus de 75 000 personnes et 15 centres technologiques.

 

 

 

L’Association GSEF (Global Social Economy Forum)

En 2014, le forum mondial pour l’économie sociale (Global Social Economy Forum – GSEF), a été fondé à Séoul. Cette organisation internationale regroupe des gouvernements locaux, des réseaux de la société civile, des organisations internationales et des instituts de recherche, engagés pour promouvoir le développement de l’économie sociale à l’international. L’une des missions du GSEF est de faciliter la diffusion d’informations et de bonnes pratiques sur l’économie sociale, entre autres lors de rencontres internationales. Le GSEF2013 et GSEF2014, tenus à Séoul, ont rassemblé plus de 1 000 personnes à chacun des événements. A Montréal, le GSEF2016 a réuni près de 1 500 participants venant de 330 villes et 62 pays.

 

Partenaires associés

De nombreux réseaux internationaux développent la visibilité et la connaissance de l’ESS au niveau mondial. CITIES collabore avec plusieurs de ces partenaires

Socioeco

Le site de ressources documentaires sur l’économie sociale et solidaire. Avec plus de 6000 documents, publications, vidéos et sites internet recensés, Socioeco donne à voir la pluralité des dynamiques de l’ESS et démontre le potentiel de ce secteur pour renouveler nos modes de développement.

Le RIPESS

Un réseau de réseaux continentaux engagés dans la promotion de l’économie sociale et solidaire. Les réseaux continentaux du RIPESS (RIPESS-LAC, RIPESS-EU, RIPESS-NA, RAESS et ASEC) rassemblent à leur tour des réseaux nationaux et des réseaux sectoriels. Le RIPESS croit à l’importance d’une mondialisation de la solidarité afin de construire et de renforcer une économie qui met les gens et la planète au centre de son activité. Le RIPESS organise des Rencontres internationales aux quatre ans afin de créer un espace d’apprentissage, d’échange d’informations et de collaboration.

Le groupe de travail des nations Unies sur l’ESS (UN Inter-Agency Task Force on Social and Solidarity Economy -TFSSE)

Réunit les agences onusiennes, d’autres organisations inter-gouvernementales ainsi que des réseaux internationaux de l’ESS. Le groupe de travail a été établi pour augmenter la visibilité de l’ESS dans les discussions politiques internationales.

 

 

Partenaires financiers


Réseau d’investissement social du Québec

Le Réseau d’investissement social du Québec (RISQ) est un fonds de capital de risque à but non lucratif dédié aux entreprises d’économie sociale. Ayant pour mission de rendre accessible un financement adapté à leur réalité, il vise à soutenir l’essor des entreprises collectives en phase de démarrage, d’expansion ou de consolidation, et ce, dans toutes les régions du Québec. En 2016, CITIES a bénéficié d’un prêt du RISQ pour le prédémarrage de son activité

Montréal International 

Montréal International (MI) a pour mission d’attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques. Depuis sa création, MI a contribué à l’attraction d’investissements directs étrangers d’une valeur de 10,6 milliards de dollars, lesquels ont entraîné la création ou le maintien de près de 52 000 emplois. MI a également contribué à l’établissement de près de la moitié des quelque 60 organisations internationales présentes dans la métropole ainsi qu’à la venue et à la rétention de plus de 9 000 travailleurs stratégiques internationaux. En 2016, MI a soutenu l’installation de C.I.T.I.E.S. dans Montréal à travers le FODIM